Activités de l'asbl ROMA à Enghien







Nous vous proposeons des conférences en partenariat avec le centre culturel d'Enghien.
Adresse : 
Maison Jonathas, rue Montgomery 7 - 7850 Enghien






Séance inaugurale de la saison : Diversité religieuse dans l'Antiquité

Samedi 21 octobre 2017 à 15h

L’Antiquité vit s’épanouir de nombreuses religions tout autour du bassin méditerranéen. Les premières d’entre elles furent toutes des polythéismes. En Grèce, à Rome, en Etrurie, à Carthage, en Gaule, en Anatolie, en Egypte, à Chypre, en Mésopotamie, des panthéons composés de dizaines de dieux se développèrent. De nombreux mythes et épopées nous font encore découvrir les trésors de ces anciennes croyances. Les monothéismes virent aussi le jour au Proche-Orient : judaïsme et christianisme. Hellénisés, ils se répandirent dans tout l’empire romain. La Grèce classique et hellénistique vit également naître l’athéisme. Nous examinerons quelques aspects originaux de ces différents cultes et religions (ou absence de religion).




Courtes conférences d’environ 20-30 min. chacune, entrecoupées de pauses, privilégiant l’échange entre les participants et les conférenciers.

Les conférenciers du jour : Carine Mahy, Perrine Pilette, Sébastien Polet et Charlotte Vantieghem.

Tarif des conférences : 7 € / réduit : 5 €* / article 27 : 1,25 €
*Le tarif réduit s'applique aux membres de l'asbl ROMA et du Centre culturel d'Enghien, aux moins de 26 ans, aux plus de 65 ans et aux demandeurs d'emploi




Conférences de la saison 2017-2018

Diversité culturelle des Arabes préislamiques
le mardi 14 novembre 2017 à 20h
par Carine Mahy



Qui étaient les peuples arabes préislamiques ? Quelle empreinte ont-ils laissé sur l’histoire et l’archéologie de la péninsule arabique et du Proche-Orient ? C’est à ces vastes questions que cette conférence se propose d’esquisser une réponse, en abordant quelques-uns de ces peuples arabes de l’Antiquité, représentatifs de leur diversité et de leur place dans cette zone primordiale de l’histoire des civilisations méditerranéennes. Ainsi nous aurons l’occasion de partir à la rencontre des plus célèbres d’entre eux, les Nabatéens, tout comme des moins connus tels que les royaumes sud-arabiques (dont faisait partie les mythiques royaumes de Saba et d’Hadramaout). Nabatéens et royaumes sud-arabiques ont marqué profondément la péninsule arabique, contrôlant ses routes caravanières, ses ports et le commerce des résines aromatiques si recherchées qu’étaient l’encens et la myrrhe.


Les débuts de l'islam en Egypte
le mardi 23 janvier 2018 à 20h
par Perrine Pilette



Au VIIe siècle de notre ère, l’Egypte fut conquise par les Arabes qui se substituèrent au pouvoir de l’empire byzantin dans la région. Cette conquête marqua le début d’une longue période de changements sociaux que cette conférence analysera sur la base de l’étude de sources nombreuses et variées.
En particulier, l’accent sera mis sur deux éléments qui transformèrent la société égyptienne après la conquête. Il s’agit, d’une part, de l’arrivée de l’Islam, religion apparue quelques décennies auparavant en Arabie et, d’autre part, de celle de la langue arabe. Celle-ci, remplaçant le grec, fut progressivement utilisée pour administrer l’Egypte au sein du nouveau système politique islamique.


Joyaux de Pergame
le mardi 6 mars 2018 à 20h
par Sébastien Polet



Nous découvrirons les multiples visages de cette prestigieuse cité antique de Turquie de l’Ouest. Nous visiterons l’impressionnante citadelle de Pergame (temple du divin Trajan, palais des Attalides, bibliothèque, autel de Zeus, temple d’Athéna…) ; le célèbre temple d’Asclépios, connu dans toute la Méditerranée ; le théâtre, les sanctuaires, les gymnases, les agoras, le Serapeum. Nous nous intéresserons aux vestiges conservés sur place et à ceux transportés à Berlin (haut-relief de l’autel de Zeus au Pergamon Museum). Nous évoquerons l’histoire mouvementée de la cité à travers ses monuments : guerre contre les Galates, autonomie des Attalides, paix romaine du Haut Empire…


La diplomatie au Nouvel Empire égyptien
le mardi 22 mai 2018 à 20h
par Charlotte Vantieghem

Se pencher sur les relations diplomatiques qu’entretenait l’Egypte pendant le Nouvel Empire (vers 1550-1070 av. n. ère), c’est aborder une période où l’impérialisme égyptien atteint des sommets grâce à l’action des Thoutmosis qui repoussent les frontières du territoire égyptien à son paroxysme et va se heurter aux ambitions des royaumes voisins. Nous verrons que rapidement, la diplomatie va s’avérer une arme plus efficace que la lutte armée pour conserver le contrôle des territoires au nord (principautés du couloir syro-palestinien, Mitanni, Hittites) comme au sud (Nubie): nombreuses correspondances entre les différentes souverains, otages, envoi de messagers et de cadeaux, princesses étrangères asiatiques données en mariage à Pharaon, princes nubiens élevés à la cour, importantes cérémonies de remise des tributs, etc. Et c’est aussi au Nouvel Empire, sous Ramsès II, que fut signé le premier traité de paix dont l’Histoire a gardé la trace, celui entre l’Egypte et les Hittites.



Tarif des conférences : 7 € / réduit : 5 €* / article 27 : 1,25 €
*Le tarif réduit s'applique aux membres de l'asbl ROMA et du Centre culturel d'Enghien, aux moins de 26 ans, aux plus de 65 ans et aux demandeurs d'emploi