Actualités
Cours à Wavre
Stages enfants à Wavre
Revue Volumen
Conférences à Enghien
Cours à Auvelais





Cycle de Conférences à l'Hôtel de Ville de Wavre








Co-organisé avec le CCW, l'asbl ROMA vous propose chaque année un cycle de 4 conférences sur l'Antiquité.



Saison 2017-2018 :
"Antiquité méconnue"




Entrée libre.
Lieu : salle des templiers, hôtel de ville de Wavre (entrée arrière du bâtiment - Ier étage).

Les dates seront communiquées ultérieurement. Toutes les conférences ont lieu le samedi à 17h





Le mausolée d’Amphipolis, l’une des plus grande découverte archéologique du XXIe siècle


Par Sébastien Polet


En 2012, une équipe d’archéologues grecs de l’université Aristote à Thessalonique découvre que la colline de Kasta, à Amphipolis (nord de la Grèce), n’est pas naturelle. Il s’agit d’un gigantesque mausolée hellénistique. Le diamètre de la construction dépasse les 150 mètres. Les noms de deux des principaux lieutenants d’Alexandre le Grand sont lus en 2015 : Héphaistion et Antigone. Au cœur du tombeau, un grand sarcophage fut mis au jour. Il contenait les restes de quatre adultes et d’un enfant. Qui étaient-ils ? Découvrons les extraordinaires découvertes d’Amphipolis, la cité de Néarque (l’amiral d’Alexandre le Grand). Nous découvrirons aussi le riche site archéologique de la cité avec ses murailles, sa villa hellénistique ou son gymnase et sa palestre.






Les écritures qui se sont inspirées du hiéroglyphe égyptien : Byblos, Méroé et le Sinaï


Par Carine Mahy


Certaines écritures de l’Antiquité ont non seulement laissé une empreinte durable dans l’Histoire, mais ont également marqué les esprits de leur temps et influencé d’autres peuples. C’est le cas des hiéroglyphes d’Egypte. Ils ont inspiré les Cananéens de Byblos, qui entretenaient des relations diplomatiques et commerciales avec l’Egypte depuis le IIIe millénaire av. n. ère. Ils ont également servi de modèle à l’écriture proto-sinaïtique, puis plus tard, dans le sud, c’est Méroé qui a utilisé les hiéroglyphes égyptiens pour créer sa propre écriture. C’est donc un parcours chez les voisins des Egyptiens, au nord, à l’est et au sud, qu’il nous emmènera sur les traces de ces écritures originales et moins connues.






Horemheb, réel fondateur de la XIXe dynastie

Par Charlotte Vantieghem

Méconnu, souvent dépeint comme un ambitieux usurpateur, voire comme un assassin, le pharaon Horemheb mérite pourtant que l’on s’attarde un peu plus sur son cas et que le voile soit levé sur son règne tant son influence fut capitale pour l’Histoire égyptienne. Ce dernier s’inscrit en effet à la fin de la période d’Akhenaton, époque riche en bouleversements politiques, religieux, sociaux et diplomatiques. D’abord général en chef des armées avant de monter lui-même sur le trône, Horemheb va jouer un rôle central dans l’entreprise de restauration initiée déjà sous le règne de Toutankhamon, en revenant aux cultes traditionnels, en réorganisant profondément les clergés, l’administration avec la nomination de militaires de confiance aux postes clés, le trésor et les tribunaux, ainsi qu’en élevant de nombreux édifices. Son influence sera telle que ses successeurs pharaons de la XIXe dynastie le tiendront à une place privilégiée dans leur histoire dynastique, comme en témoignent les découvertes archéologiques et artistiques. Nous verrons ainsi qu’il peut être considéré comme le véritable fondateur de cette dynastie.






  L’homme sur la Lune, dix-sept siècles avant Jules Verne

Par Sébastien Polet


Lucien de Samosate, originaire de l’ancienne capitale du royaume de Commagène, fut un écrivain du IIe siècle de notre ère. Son œuvre éclectique nous fera découvrir des genres littéraires insoupçonnés pour l’époque. Lucien fit voyager l’homme sur la Lune, plus d’un millénaire avant Jules Vernes. Il créa des batailles entre des espèces extraterrestres. Il créa, dans ses œuvres, des machines intelligentes… Lucien inventa aussi les dialogues des morts ; il mettait de grands personnages historiques non contemporains ensemble dans le royaume d’Hadès et il les fit interagir. Ce genre de récit fut notamment reprit par Umberto Eco. Lucien fut un polémiste cynique, il n’hésitait pas à se moquer de tous et à railler les travers des plus honorables professions : philosophes, précepteurs, historiens, poètes…




-o0o-